Présentation du secteur
Malgré le travail de réadaptation scientifiquement bien étayé qui est réalisé par les centres et en dépit des connaissances et de l’expertise acquises au fil des ans, les C.R.A. sont souvent encore insuffisamment connus par le grand public, voire même par le monde des soins de santé et d'assistance.

A l’heure actuelle, on compte 98 centres de réadaptation ambulatoire en Belgique qui ont une convention avec l’I.N.A.M.I. et qui garantissent un diagnostic et un traitement spécialisés pour environ 10.000 personnes, essentiellement des enfants et des adolescents.

L’objectif central, depuis plus de 30 ans, est l’intégration sociale des personnes présentant des troubles du développement (handicap mental, troubles de l’apprentissage, du langage, du spectre autistique, de la coordination motrice), un handicap auditif, des troubles de la parole (laryngectomie, glossotomie, fente labio-palatine), des lésions cérébrales, des troubles du comportement, une hyperactivité ou un bégaiement.

La réadaptation est pratiquée de manière ambulatoire par une équipe pluridisciplinaire. Au total, plus de 2000 thérapeutes avec des spécialités diverses sont actifs dans les centres : médecins-spécialistes ((neuro-)pédiatre, (pédo-), (neuro-)psychiatre, médecin ORL, physiothérapeute), kinésithérapeutes, logopèdes, ergothérapeutes, psychologues, (ortho-) pédagogues, assistants psychologiques, infirmiers sociaux et travailleurs sociaux.

En Flandre, les C.R.A. travaillent en étroite collaboration avec l’asbl SIG. Cette organisation a été créée, en partie avec l’aide du secteur, afin d'assurer la formation continue et spécialisée du personnel et un fondement scientifique des programmes de réadaptation.

Tout ceci s’effectue en collaboration avec diverses universités et écoles supérieures en Belgique et à l'étranger. A travers les années, le secteur est parvenu à se forger une solide réputation en ce qui concerne le diagnostic et le traitement pluridisciplinaires spécialisés des troubles cités ci-dessus.