Les Centres
Présentation
Actuellement, la Fédération des Centres de Réadaptation Ambulatoire asbl représente 33 Centres de Rééducation Ambulatoire (C.R.A.).

Les Centres posent des diagnostics et assument des rééducations ambulatoires intensives ayant trait aux lésions cérébrales, aux retards mentaux, aux troubles envahissants du développement, aux troubles complexes du développement, aux troubles hyperkinétiques, au bégaiement, aux séquelles de laryngectomie, aux troubles de l’ouïe, du comportement et de l’humeur et à l’infirmité cérébrale.

Chaque centre ne traite pas l’ensemble des troubles décrits ci-dessus.

Tous les Centres sont spécifiques, notamment en fonction des pathologies abordées.

Les rééducations sont multidisciplinaires, intensives, limitées à une durée maximale de 2 ans ou davantage en fonction des troubles observés.

Après la réalisation du bilan pluridisciplinaire, pour autant que les résultats correspondent aux critères de la convention, l’équipe, en collaboration avec le Médecin Directeur du Centre, établit, pour chaque patient, un programme personnalisé de rééducation intensive.

Selon les objectifs thérapeutiques, la prise en charge s’effectuera de façon individuelle ou en groupe à raison de plusieurs séances par semaine.

Chaque programme de rééducation pluridisciplinaire comprend des examens d’évaluation réguliers, des concertations, des entretiens d’orientation et un accompagnement des parents, en collaboration avec les écoles, les Centre PMS, les Centre de Guidance, les Services d’Aide Précoce, les Services d’Aide à la Jeunesse (S.A.J.), le S.P.J., les médecins, ...

La rééducation se clôture en concertation avec toutes les parties concernées ou d’office à l’échéance de la durée du traitement autorisé.

Les C.R.A. offrent des possibilités de réadaptation favorisant une meilleure intégration scolaire, sociale et professionnelle.

Ils ont établi une convention avec l’INAMI (Institut National d’Assurance Maladie Invalidité) et obtenu une agréation par l’AWIPH (Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées) en région Wallonne et par le COCOF (Service Bruxellois Francophone pour les Personnes Handicapées) permettant un remboursement des honoraires liés aux thérapies et l’octroi de subsides de fonctionnement.

Les rééducations réalisées sont prises en charge par l’assurance maladie invalidité (mutuelles)

Les patients ne bénéficiant pas du statut BIM assument actuellement un ticket modérateur de l’ordre de 1,63€ par séance de thérapie.