Notre Histoire
Les premiers pas de la réadaptation...
La réadaptation fonctionnelle a trouvé son origine dans les années 50 avec le Fonds Marron, il s’agissait d’un fonds d’aide aux victimes. Les patients trouvaient auprès du centre une prise en charge multidisciplinaire. Si, au début des activités, la population était majoritairement composée de handicapés mentaux. Progressivement, nous nous sommes dirigés vers la prise en charge de personnes souffrant de troubles psychiques, psychiatriques et d’intégration sociale.

Les Centres étaient alors subsidié et conventionné avec le FNRSH, pour ensuite signer, dans les années 1990 au moment de la dissolution du FNRSH (91), une convention avec l’I.N.A.M.I. tout en conservant un agrément A.W.I.P.H. ou la C.O.C.O.F., selon.

La caractéristique des crf, c’est que ce sont de petites structures pensées et construites en fonction des besoins locaux, insérées dans le tissu social et qui répondent souvent aux manques constatés sur le terrain. Elles se situent en lien direct avec l’ensemble des offres du secteur hospitalier ou de la santé mentale et au carrefour des champs du social, du professionnel et parfois du culturel. Elles sont pour ainsi dire un trait d’union entre ces différents champs.

De la réadaptation à une fédération
La fédération nationale des centres de réadaptation a été fondée en 1972. Elle avait pour but de défendre les intérêts des différents centres de réadaptation reconnus par le Fonds National de reclassement social des handicapés.

En raison de la grande diversité dans la réadaptation, cinq ailes se sont développées au sein de la fédération nationale au cours des années 1970 :
  • 1. les centres locomoteurs
  • 2. les centres de réadaptation cardiaque
  • 3. les centres de réadaptation psychiatrique
  • 4. les centres de réadaptation pour les personnes avec troubles de la parole et de l'ouie (ORL)
  • 5. Les centres de réadaptation pour un handicap psychique et mental (centres psy)


A partir de 1983, la Fédération nationale a été supprimée et les "ailes" séparées ont pris le statut de fédérations autonomes. Ainsi, on a fondé en 1983 la Fédération ces centres de réadaptation pour les personnes avec des troubles de la parole et de l’ouïe (Fédération ORL) et la Fédération des centres de réadaptation pour les personnes avec un handicap mental et psychique (Fédération PSY).

En raison des nombreuses analogies en termes de fonctionnement, de groupes cibles et d’intérêts, ces deux Fédérations ont décidé de collaborer de manière très étroite dans la pratique, si bien que presque toutes les activités étaient également organisées conjointement. Cette collaboration intensive a débouché au début de l’année 2004 à la création d’une seule et même Fédération, à savoir la Fédération des centres de réadaptation ambulatoire.